Budapest: La Basilique Saint Etienne. (Szent Istvan Basilika)

Après le Parlement, c’est le bâtiment le plus haut de la ville et le plus vaste édifice religieux du pays puisqu’elle peut contenir jusqu’à 8500 personnes. Construite en hommage au fondateur de la Hongrie, Etienne 1er (11ème s.), la Basilique St Etienne est située dans le 5ème arrondissement de Budapest. Il aura fallu plus de cinquante ans et pas moins de trois architectes pour la construire. Dessinée en 1851 par Jozsef Hild en plan grec dans le style néo-classique, elle est reprise en 1867 par Miklós Ybl après la mort de ce dernier. C’est lui qui lui a donné son dôme et cet aspect colossal d’inspiration néo-Renaissance. Jozsef Kauser termina l’édifice en 1905.

La façade est encadrée de deux larges clochers ornés de pilastres et frontons identiques.

 

Une des deux tours renferme une cloche de 9 tonnes, cadeau des catholiques allemands en remplacement de celle pillée par les nazis en 1944.

 

Le dôme de Miklos Ybl culmine à 96m tout comme celui du Parlement, symbolisant l’égalité de l’Eglise et de l’Etat.

Des niches à l’extérieur du dôme abritent les statues des 4 évangélistes, œuvre de  Léo Fezsler.

C’est également Léo Fezsler qui a sculpté les statues des douze apôtres qui se dressent en demi-cercle au-dessus du chevet.

On retrouve les effigies en relief des apôtres sur le portail principal en chêne massif.

La mosaïque de la façade a été réalisée par Karoly Lotz, peintre germano-hongrois.

Sur le fronton un bas-relief de Leo Fezsler représente la Vierge entourée des saints hongrois. Au-dessous du fronton, une inscription tirée de l’Evangile selon St Jean.

Ego sum via, veritas et vita. Je suis le chemin, la vérité et la vie.

 

 

A l’intérieur le regard se perd… impossible de capter toute l’opulence du lieu en un simple coup d’œil … il faut s’attarder. Murs en marbre, ornements dorés, mosaïques, tableaux, sculptures, .. les plus grands artistes hongrois sont à l’origine de ce feu d’artifice.

La Coupole est également ornée des mosaïques et fresques de Karoly Lotz.

Il faudrait des heures pour bien en apprécier chaque détail.

Un tableau célèbre de Gyula Benczur représente le roi Istvan ( Etienne) dédiant la Hongrie à la Vierge.

Au centre du maître autel, une statue d’István , taillée dans le marbre de Carrare par Alajos Stróbl.  Derrière l’autel, des bas-reliefs représentant des épisodes de la vie du roi. Il n’est malheureusement pas possible de s’en approcher et seul un zoom permet d’en apprécier les détails.

 

Non loin du Maître-Autel, la Chapelle de la Sainte Dextre abrite une des reliques les plus vénérées du pays: la main droite de Szent Istvan (Saint Etienne), momifiée, promenée en procession le 20 août lors de sa fête.

Les décorations sont variées et des plus somptueuses, dans une profusion de couleurs et d’or. Chaire, chandeliers, chaises et bancs sculptés, voûtes…

Lever la tête est indispensable…

Plusieurs petites chapelles  abritent des tableaux représentant les différents rois de Hongrie ou membres des familles royales.

De même que les vitraux .

 

Des concerts d’orgue sont régulièrement proposés, offrant sans nul doute de beaux moments de grâce…

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s