Josselin.(56)

C’est en ce lieu, sur un éperon rocheux dominant la vallée, traversée par l’Oust, que le vicomte de Porhoët aurait fait construire un premier château en bois au tout début du 11ème siècle. Au sortir de la bataille d’Hastings pendant laquelle il s’était illustré aux côtés de Guillaume le Conquérant, son fils Josselin donne son nom à la forteresse qui s’est agrandie. Josselin est devenu une étape importante de la route des Ducs. Plus de 1000 ans d’histoire ont fait d’elle une énième petite cité de caractère où il fait bon s’attarder.

Commençons par flâner dans ses ruelles pavées pleines de charme pour admirer ici, les maisons en pierre qui semblent épouser les courbes des remparts…

là, celles qui mêlent harmonieusement pierre et colombages.

Un grand nombre de maisons à pans de bois accentue le caractère médiéval de la petite cité.

Autrefois proche de l’ancienne Halle, la Maison des Porches qui permettait de déambuler à l’abri des intempéries, est la plus ancienne. Elle date de 1538.

On ne se lasse pas de rechercher les détails sculptés dans le bois ou la pierre.

La Maison du Sénéchal, un hôtel particulier construit en 1689 et entièrement en pierre de taille a conservé un certain charme même s’il a perdu ses tourelles d’angle d’origine.

Sur la place du même nom, inscrite au monument historique depuis 1927, l’imposante basilique Notre-Dame du Roncier, romane d’origine(fin 12ème), est devenue au fil du temps, un bel exemple de style gothique flamboyant de la fin du 15ème siècle.

Son nom et son emplacement, elle le doit à une légende qui veut qu’en l’an 808, la fille d’un laboureur qui avait découvert une statue de la Vierge en bois dans les ronces, près d’une source miraculeuse, cette fille donc, aveugle de naissance, retrouva la vue.

Sur la façade ouest, ce portail magnifique en accolade à triple voussure date du 15ème siècle.

Une gargouille originale associant animal fantastique et masque grotesque semble s’amuser de l’agitation ambiante.

La tour d’origine et son clocher détruits en 1923 ont été remplacé par une flèche qui culmine à 35 métres de hauteur et d’où on peut avoir une vue panoramique sur Josselin et ses environs si on est suffisamment courageux pour grimper les 138 marches qui permettent d’y accéder.

A l’intérieur de la basilique d’immenses verrières procurent une belle luminosité et on est frappé d’emblée par l’élégance de la nef. Superbes arcades de pierre, voûtes lambrissées font oublier le côté plus trapu des piliers.

La magnifique chaire à prêcher en fer forgé a été réalisée en 1783 par un artisan josselinais Eustache Roussin.

Restauré en 1990, ce très bel orgue est l’œuvre de Lehelloco (1674).

La voûte en bois, typique des églises bretonnes, a été refaite au 19ème siècle.

Cette chapelle est dédiée à Notre Dame du Roncier. L’autel est en pierre blanche des Charentes. La statue d’origine ayant été brûlée à la Révolution, celle-ci date du 19ème siècle.

Une fresque et un vitrail illustrent le Combat des Trente qui a eu lieu lors de la Guerre de Cent Ans.

La plupart des vitraux témoignent de la création artistique des peintres verriers du 19ème et 20ème siècle.

Dans la Chapelle Saint Marguerite, les gisants d’Olivier de Clisson et de sa femme Marguerite de Rohan font parties des très rares œuvres bretonnes du début 15ème siècle. Saccagé pendant la Révolution, le tombeau a lui aussi été restauré au 19ème siècle.

La voûte en pierre du chœur remonte au 12ème siècle.

Propriété de la famille de Rohan depuis plus de mille ans, le Château de Josselin, considéré comme l’un des plus beaux de Bretagne, surplombe la vallée de l’Oust, dressant trois tours hautes de 60 mètres qui témoignent de son passé féodal.

Certains détails adouccissent le caractère militaire de la forteresse.

Côté cour, la façade Renaissance, construite au 16ème siècle,véritable dentelle de granit, offre un contraste saisissant.

C’est par cette porte, appelée Trou au Chat, qu’on pouvait relier la ville close au quartier Sainte Croix et à la rivière.

Le quartier Sainte Croix sur la rive droite de l’Oust est aussi ancien que le château. Il ne faut pas manquer d’y faire un petit tour ne serait-ce que pour ses maisons à pans de bois restaurées en 2006.

Ne pas oublier de prendre le temps d’une balade le long du canal. On passe devant l’ancien lavoir public situé au pied du château.

Puis on emprunte le chemin du halage pour apprécier un moment de calme et se reconnecter à la nature… avec délectation!

2 réflexions sur “Josselin.(56)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s