Sainte Suzanne et Chammes, cité de charme et de caractère. (53)

Le village médiéval de Sainte Suzanne, perché à 70 mètres sur son piton rocheux, outre l’ensemble fortifié et ses remparts, c’est aussi le charme de ses ruelles fleuries, ses maisons de pierre et son ambiance feutrée. Ce n’est pas pour rien qu’on la surnomme la Perle du Maine et qu’elle a obtenu plus d’une dizaine de labels sans compter le titre de Village préféré des français!

Visiter Sainte Suzanne, c’est prendre le temps de flâner dans ses ruelles et ses impasses, comme hors du temps, à l’affût des surprises multiples qu’elles nous offrent.

Des bâtisses de caractère témoignent encore de son riche et puissant passé d’ancienne ville royale.

Le Manoir de la Butte Verte, de style Renaissance, remanié à plusieurs reprises est l’une d’elles. Autrefois demeure de notables, il abrite, de nos jours entre autres, l’Office de tourisme.

Il est possible de se promener dans son parc d’où la vue s’étend jusqu’aux Coëvrons.

Un peu plus loin, la Maison des Procureurs, construite à la fin du 16ème siècle en est un autre bel exemple.

Le musée de l’Auditoire qui retrace l’histoire de la commune, est situé dans l’ancien auditoire de Justice du 17ème siècle.

La Mairie qui date de 1884 est bâtie sur l’ancienne place du pilori, où se tenaient les anciennes halles.

Les artisans sont installés dans les boutiques d’antan.

Presque entièrement reconstruite en 1884, l’Eglise n’offre rien d’exceptionnel.

Du 16ème siècle, seul subsistent la façade et le portail Renaissance.

L’intérieur reste sobre.

Les trois vitraux du choeur datent de 1886 et sont l’oeuvre d’artisans verrier du Mans. Ils relatent de gauche à droite, la Vie de Suzanne, l’Amour de Dieu révélé par le Christ, et la Vie de St Jean.

Les vitraux plus contemporains, inaugurés en 1979, ont été réalisés par Alain de Bourgues natif de Sainte Suzanne.

Quelques statues intéressantes en pierre ou en bois polychrome.

De l’ancien Presbytère, on ne voit plus grand chose puisqu’il est devenu privé.

Le Grenier à sel date de 1725. Il pouvait contenir jusqu’à quatre tonnes de sel. Trois hauts personnages étaient indispensables à son ouverture et à sa fermeture: le Président du Tribunal, le grenetier (propriétaire du Grenier) et le Procureur du Roi. Chacun ayant sa clef d’où les trois serrures.

Sainte Suzanne, c’est aussi un label « Village fleuri ». Plantes grimpantes et tapis de verdure habillent pour notre plus grand bonheur les façades de pierre.

Et semblent vouloir mettre en valeur ici une porte, là une fenêtre.

Et les petits détails deviennent enchantement…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s