Dinard, naissance d’une station balnéaire. (35)

De la pointe de la Vicomté à la Baie du Prieuré.

Avant 1850, Dinard était un simple village de pêcheurs et dépendait de la paroisse de Saint Enogat. Quelques années plus tard, la paroisse est déplacée dans la Baie du Prieuré et devient petit à petit, sous l’impulsion de la communauté anglaise, une station balnéaire touristique très prisée. Un nouveau quartier se construit autour de la plage de l’Ecluse. Financiers et riches rentiers étrangers transforment complètement la ville et l’on retrouve l’influence anglo-saxonne dans les villas luxueuses mais aussi dans les parcs magnifiquement aménagés.

Revenons au quartier de Saint Enogat, face au port de Saint Malo qui fut jusqu’à la moitié du 19ème siècle, « le berceau de Dinard ».

La petite église qui date justement du 19ème siècle est située à l’emplacement de celle de style Renaissance construite au début du 17ème.

Une tempête ayant eu raison de la toiture et de la nef, seul subsiste de l’église d’origine le clocher-porche édifié en 1761.

Ici, les petites maisons de pêcheurs ont la particularité de n’avoir d’ouvertures que du côté sud, le nord donnant sur la mer, le vent et le froid…

La plage de sable fin est bordée de très belles villas qui ont abrité de nombreux artistes et intellectuels, écrivains, musiciens, peintres célèbres et témoignent de l’essor de la station.

Au milieu du 16ème siècle, on va chercher la morue au large de l’Islande et de Terre Neuve. Quelques manoirs sont construits pour la petite noblesse locale. Le Manoir de la Vicomté et le manoir dit Château du Prince Noir en sont de beaux exemples.

Le Manoir de la Vicomté reconstruit en 1896 est une bâtisse imposante, en granit qui vient tout récemment d’être reconvertie en 28 appartements.

Fenêtres, cheminées et corniches de style néo-gothique écossais lui confèrent un air quelque peu austère.

Le Château du Prince Noir, à présent galerie d’Art, daterait de la fin du 15ème siècle ou du tout début du 16ème…

Les tourelles coiffées d’un toit conique adoucissent l’ensemble.

Quelques détails au-dessus des fenêtres révèlent le caractère médiéval des lieux.

C’est à la Pointe de la Vicomté également que l’on peut apercevoir la Villa Roselys construite en 1907 sur le modèle du casino à l’italienne.

On aime ses appuis de fenêtre en céramique au décor de style Art Nouveau et la balustrade de son toit terrasse.

Un peu plus loin La Villa Brise Moulin, construite également en 1900, est un bel exemple de style néo-Louis XIII.

Les lucarnes à frontons triangulaires, la frise de céramique sous la corniche lui donnent fière allure.

Construit à la même époque que les deux précédentes villas, le Castel du Prieuré est quant à lui, de style néo-gothique. On peut apercevoir sa façade côté plage,

et en observer les détails de beaucoup plus près, côté rue …

Débouchant sur la digue de la plage du Prieuré, l’ancien Prieuré des Trinitaires, premier lieu de l’implantation des consuls britanniques à Dinard au 19ème siècle, date de 1324. Aujourd’hui, devenu centre de repos, il appartient au diocèse des Armées.

Dans le style traditionnel breton, les murs de la Chapelle en granit, percés de fenêtres irrégulières sont de cette époque.

L’ancien prieuré a donné son nom à la plage qu’il surplombe, une plage qui, à la Belle Epoque, était qualifiée de « tranquille et familiale » par opposition à celle plus mondaine de l’Ecluse.

Toujours dans le même quartier, mais un peu en retrait de la plage, un petit castelet repérable à ses quatre tours circulaires à toiture conique et à sa terrasse à balustres, interroge…Il s’agit de la Villa Eugénie bâtie en 1868 pour accueillir Napoléon III et L’Impératrice en vue de promouvoir la station naissante. Ce qui n’arriva jamais.

Bâti sur un promontoire, dans un parc de 23 hectares à l’instigation d’une aristocrate anglaise, le Manoir de Port Breton, longtemps surnommé le « Versailles dinardais », date de 1920. Il fait face à la Baie du Prieuré. L’ensemble, qui est devenu propriété de la ville, est massif et imposant. On remarque la rampe de l’escalier ornée d’un sphinx.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s