Budapest: Les petites places du 5ème arrondissement.

Les places, dans la partie nord de Pest, sont nombreuses et plus petites que celles évoquées dans de précédents articles mais rivalisent malgré tout d’intérêt: édifices italianisants de l’une, théâtre ou fontaine d’une autre, et multiples statues de personnalités diverses ponctuent la promenade. Cinq d’entre elles gravitent autour de la Place Vorosmarty et l’on passe facilement de l’une à l’autre sans presque s’en apercevoir.

Commençons par la Place Josef Nador, un descendant des Habsbourg qui, palatin de Hongrie en 1796, a largement contribué à l’essor de la capitale et dont la statue, œuvre de Johann Halbig (1869) s’élève au beau milieu de la place malheureusement en grands travaux lors de mon passage et toute vidée de sa verdure.

Les façades nouvellement ravalées brillaient sous le soleil comme celles d’un Ministère au n°2 de la place,

ou à l’autre extrémité, l’ancien palais construit en 1859 par Hugo Maltas.

Au n°11 une banque avec la petite abeille, symbole des économies et tout autour des bâtiments de style divers comme on en voit un peu partout à Budapest…

Descendons jusqu’à la place Vigado. On la reconnaît à sa salle de spectacle, de style éclectique, construite entre 1859 et 1864, par Frigyes Feszl.

Statues et bustes de grands personnages de l’histoire côtoient danseuses et motifs folkloriques.

Au centre, on retrouve les Armoiries de la Hongrie.

Architecture néoclassique sur plusieurs immeubles alentour.

Quelques statues de bronze méritent d’y jeter un coup d’œil comme celle de La Petite Princesse, assise sur la rambarde au bord du Danube, signée Laszlo Marton, qui date de 1989.

Ou celles de William Shakespeare et de la jeune fille au chien.

La Place Vorosmarty  se repère grâce à l’immense groupe sculpté par Ede Telcs en hommage au poète.(1800.1855)

Au nord de la Place, la célèbre pâtisserie Gerbeaud du nom du suisse qui en devint propriétaire en 1884. C’est la plus chic de la ville.

La fontaine qui lui fait face procure un peu de fraîcheur en cette belle journée ensoleillée.

Face à la fontaine, les angelots du palais Medimpex, entrepôt pharmaceutique, ne demandent qu’à poser pour la photo!

Un petit morceau de l’arrière d’un immeuble Art Sécession me fait de l’œil!

Deak Ter est la plus vaste de toutes ces places. On y trouve les lignes de métro, de bus (pour aller à l’aéroport entre autres…) et de tramway.

Le Palais Anker est l’un des premiers immeubles d’habitat collectif de Budapest. Achevé en 1910, il est l’œuvre des architectes Grünwald et Schiffer et abrite à présent des bureaux et quelques restaurants.

Dans un coin de la place, ne pas manquer une jolie et mini boutique de fleurs.

Non loin de là, un petit square offre ombre et fraîcheur.

Nous voici face au Ritz. L’immeuble qui le côtoie attire mon attention…

Ainsi qu’une multitude de statues symbolisant différentes professions dans une rue adjacente.

Ce bas-relief rend hommage à la révolte populaire de 1956 contre le régime communiste.

Place Erzsebet, c’est la fontaine du Danube (1883) de Miklos Ybl qui est à l’honneur.

La seconde guerre mondiale a endommagé les statues originelles. Ce sont donc des copies signées Dezso Gyory qui symbolisent le Danube dominant ses trois plus importants affluents: la Theisse, la Drave et la Save.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s