Cahors, ville d’Art et d’Histoire.

De Cahors, je ne connaissais que le vin et, pour l’avoir vu en photo, le fameux pont Valentré. Une bonne raison pour m’y arrêter lors de mon séjour dans la région et satisfaire ma curiosité naturelle. Lovée dans une boucle du Lot, sur l’un des chemins de Compostelle, cette petite ville médiévale, vieille de plus de deux mille ans, se visite facilement à pied et regorge de trésors cachés. Sa cathédrale à coupoles, son cloître gothique flamboyant, ses multiples maisons médiévales, ses hôtels particuliers, lui ont valu un label de Ville d’Art et d’Histoire bien mérité. Plusieurs articles lui seront donc consacrés.

L’Office de Tourisme se trouve Place François Mitterrand, et offre aux touristes un plan de la ville où sont répertoriés les nombreux sites intéressants.

Inauguré en 1865, le palais de Justice est inspiré de l’architecture antique.

Des immeubles colorés abritent quelques boutiques sympas.

Haute de 34mètres, en pierre de taille et brique, la Tour Jean XXII construite au début du quatorzième siècle, est le seul vestige du Palais Duèze, du nom du frère du Pape Jean XXII né à Cahors.

Elle compte cinq étages, percés de fenêtres géminées.

 

Juste à côté, l’Eglise St Barthélémy, de style gothique méridional, fait partie des dix églises que comptait Cahors au Moyen Age. Son clocher-porche avec ses baies superposées sur trois rangs, est impressionnant.

La Barbacane, à l’entrée nord de la ville avait été édifiée pour protéger les habitations et les monastères au cours de la Guerre de Cent Ans contre les anglais.

La porte fortifiée, ou porte St Michel est aujourd’hui l’entrée du cimetière. Le rempart est en pierre de taille rehaussé de créneaux en briques.

Des anciens thermes romains du premier et deuxième siècle de Divona Cadurcorum, devenue Cahors, il ne reste que l’Arc de Diane, mélange de calcaire et de briques, classé aux Monuments Historiques depuis 1886.

Edifié au 14ème siècle, le pont Valentré, piéton depuis 1995, est l’emblème de la ville. Sa construction a débuté en 1308 à la demande des consuls de la Cité.

172 mètres de long, de grandes arches ogivales gothiques, trois tours carrées à créneaux et mâchicoulis de plus de 40 mètres de haut! Le Pont de Valentré est entièrement bâti en pierre de taille et est inscrit aux Monuments Historiques depuis 1998.

La Fontaine des Chartreux doit son nom au couvent auquel elle fut cédée en 1360. Des pièces romaines retrouvées en 1989 attestent de l’existence de la source dès le premier siècle av JC. Elle alimente en eau potable toute la ville de Cahors et ses environs.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s