Paris. (2ème) Les passages couverts.

Découvrir le 2ème arrondissement à l’abri de la pluie ou presque…dans une ambiance très 19ème c’est possible. Il vous suffit d’emprunter la série de passages couverts qui le traversent. Ils sont apparus à la toute fin 18ème à l’époque du Duc D’Orléans. De vraies petites villes en miniatures qui étaient autrefois des lieux pleins de vie. Cafés, restaurants, échoppes, théâtres attiraient aussi bien les gens du « beau monde » que le « petit peuple ». L’apparition des trottoirs et des nouveaux « Grands magasins » les ont fait tomber dans l’oubli. En voici quelques-uns repérés au fil de mes promenades…

La Galerie Colbert.

Elle appartient à La BNF. Elle abrite L’Institut National d’Histoire de l’Art et l’Institut National du Patrimoine. Elle doit son nom à l’ancien hôtel particulier tout proche de la galerie. Elle doit une grande partie de son charme à  la petite statue de Vénus sous la rotonde . On y accède par la rue des Petits Champs.

La Galerie Vivienne.

Construite en 1823, cette galerie a connu un grand succès durant le Second Empire. C’est un des passages les plus élégants de la capitale (mosaïques au sol et splendide verrière). On peut y entrer au N°4 rue des Petits champs ou par la rue Vivienne au N°6.

Le passage Choiseul.

On y accède au N°40 rue des Petits-Champs  et on ressort  rue Saint-Augustin ( au N°23). Il s’agit du plus long passage couvert parisien. (190 mètres de long.) Louis Ferdinand Céline vécut dans le passage entre 1899 et 1907.

La Galerie des Princes.

Elle relie le boulevard des Italiens à la rue Richelieu. Ce passage  a été inauguré en 1860 sous le nom de passage Mirès. Détruit en 1985 pour une opération immobilière, il a été reconstruit à l’identique. A ne pas manquer: les armatures art déco de la verrière, le dallage quadrillé, les lampadaires. Un coin à fréquenter si vous avez des petits enfants ! C’est la galerie des jouets par milliers…

Le passage des Panoramas.

On trouve son entrée au 11 boulevard Montmartre. Un dédale de galeries. La galerie Feydeau sombre et vide. La galerie des Variétés avec le théâtre du même nom. Les fast food qui ont remplacé les derniers imprimeurs de la galerie St Marc et les superbes établissements du passage des Panoramas qui lui ont valu d’être inscrit aux monuments historiques depuis 1974. La boutique de graveur Stern l’un des plus anciens imprimeurs de Paris depuis 1840.

Le passage Jouffroy.

Situé dans le prolongement du passage des Panoramas à la limite du 2ème arrondissement entre le N° 10 et le N°12 du bd Montmartre il se termine dans le  9ème au N° .9 de la rue de la Grande Batelière. Une horloge de stuc surplombe son entrée.La sortie du musée Grévin débouche dans ce passage.

Le passage Verdeau.

Il débute au N°6 de la rue de la Grande Batelière et s’achève au 31 de la rue Montmartre.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s