Autour de la rue Oberkampf.(11ème)

La rue Oberkampf anciennement chemin de Ménilmontant, est une « rue-faubourg » qui traverse le 11ème arrondissement dans sa totalité. Ses habitants ont longtemps été petits commerçants, ouvriers et artisans. Si à la fin du 18ème début du 19ème siècle, les cours et arrière-cours du quartier abritaient ferronniers et chaudronniers, au début des années 80, artistes et familles investissent et réhabilitent les lieux. A présent la plupart des anciens ateliers ont été transformés en galerie d’art ou en bureaux pour artistes, architectes ou designer. Les impasses qui les abritent sont, malheureusement pour les curieux, privées et donc fermées et il faut ruser ou avoir de la chance pour pouvoir s’y faufiler. Reflet du vieux Paris, ces cours intérieures aux pavés irréguliers et patinés existent toujours.

La Cité du Figuier (n°104/106) fait partie des plus charmantes et des plus pittoresques.

Une sculpture sur bois et une agave gigantesque accueille les arrivants d’entrée et donnent le ton.

Les ateliers ont été repeints dans des couleurs chatoyantes. Les arcades turquoise proviennent des pavillons de l’exposition universelle de 1900.

Palmiers, magnifiques massifs fleuris, pots de fleurs multiples, donnent à l’ensemble un petit air du sud.

Briques et structure métallique se mêlent harmonieusement sous la végétation naturelle.

Au-dessus des ateliers se trouvaient autrefois les logements des artisans.

A l’entrée de la cour un énorme figuier offre son ombre et sa protection aux nombreux vélos des habitants.

La Cour Intérieure. (n°160)

En ce moment, elle donne accès à un centre de remise en forme doublé d’une piscine-hammam-sauna et est accessible à tous pour cette raison. Un dallage à motifs et une multitude de plantes semblent baliser le chemin.

La Cité Durmar. (n°154)

Ancienne enclave maraîchère du quartier St Ambroise, elle s’étend sur 120m. Les maisons construites au cours du 18ème sur les parcelles  sont peu à peu transformées en ateliers divers avec logements à l’étage. C’est un cas unique où les propriétaires des maisons ne sont pas propriétaires des terrains sur lesquels elles sont construites. Ateliers de guingois, délabrement, insalubrité laissent présager de la disparition plus ou moins lointaine de ce petit trésor du passé sous la lorgnette des promoteurs.

Le quartier Oberkampf c’est aussi les bars branchés.

Un petit coup d’œil à la rue Folie Méricourt pour ses vieilles échoppes…et leurs clins d’œil.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s