L’ancien village de Charonne. (20ème)

Le quartier de Charonne se situe au sud de celui du Père Lachaise. Le centre de l’ancien village se trouvait autour de l’Eglise St Germain de Charonne et de la rue St Blaise et le village s’étendait jusqu’à la Porte de Montreuil. Ancien quartier vigneron aux très nombreuses guinguettes on y trouvait aussi un grand nombre de petites fabriques. C’est en 1860 que le village est rattaché à Paris. Aujourd’hui, des immeubles ultra modernes surplombent les anciens bâtiments qui ont été, par bonheur, conservés de part et d’autre de la rue St Blaise.

Le Chemin du Parc de Charonne débouche sur une série d’immeubles très modernes. Le n°5 avec ses mosaïques grises et blanches et le n°1 dont le mélange pierre, brique et bois, à la fois tranche et se marie avec les vieux pavés de la rue.

Sur la rue de Bagnolet, les maisons dominent la chaussée. En face, les deux maisons jumelles de vignerons typiques avec leurs escaliers en fer à cheval témoignent encore du village au 19ème siècle. Le soupirail au centre donne accès à la cave.

Sur la place St Blaise, l’Eglise St Germain de Charonne semble veiller sur le village. Elle vient tout juste d’être restaurée et consolidée car elle avait tendance à glisser de son promontoire, le sol d’argile étant instable. Edifiée au 12ème siècle, elle est reconstruite au 15ème, amputée de ses travées au 18ème, et se voit attribuer quelques ajouts au 19ème ce qui en fait un petit bijou d’asymétrie. Aujourd’hui, seul le clocher est d’origine.

C’est l’une des dernières églises de Paris à être toujours bordée de son ancien cimetière. Fontaines, arrosoirs, statues, sculptures lui confèrent un charme tout particulier.

A l’intérieur, il ne reste plus grand-chose du passé non plus. Tout est presque trop neuf! Les nombreux vitraux apportent beaucoup de clarté. Ils ne sont évidemment pas d’origine eux non plus mais datent des années cinquante et sont l’œuvre de Paul Henri Bony et Pauline Peugniez.

La rue St Blaise était l’axe principal du vieux village. Dans la partie qui fait face à l’église, les anciennes maisons basses qui bordent sa rue pavée perpétuent son petit côté faubourien.

 

Ses boutiques colorées, ses lampadaires à l’ancienne lui concèdent un certain cachet.

Et la petite touche de verdure en pots multicolores apporte une note de gaité et de modernité…

C’est le moment de se désaltérer sur la terrasse du café local à l’ombre des magnolias de la Place des Grès.

Tout à côté, le joli square des Grès mérite qu’on y fasse un saut…Les murs des petites maisons qui la bordent sont couverts de glycines ou de rosiers grimpants.

Le cadre est des plus paisibles mais si on lève les yeux un immeuble gigantesque nous rappelle l’époque où nous sommes…et qu’une partie du « village » est devenu un quartier des plus modernes.

La rue de Vitruve marque en effet les limites de l’ancien village.

Au n°50, une plaque nous indique que Barbara y a vécu entre 1946 et 1959 avant de devenir célèbre.

A l’entrée de la rue Albert Marquet, un immeuble en forme de bidon d’huile et face à lui, le petit joueur de flûtiau revisité par Nadège Dauvergne et Fabrice Minel (qui a dessiné les rats…).

S’ensuit une série de bâtiments très modernes qui contrastent avec les maisons du village.

S’éloigner de l’ancien village et continuer la promenade en descendant la rue jusqu’à la place de la Réunion pour prendre la rue de Vignoles. Elle dissimule de chaque côté toute une série d’impasses qui semble avoir chacune leur caractère particulier et qui datent pour la plupart de 1870. Elles abritaient alors des logements ouvriers.     .

Ici par exemple, l’impasse Poule a attiré mon regard avec son étagère à livres en libre-service.

S’y faufiler, c’est goûter à nouveau la tranquillité et se réjouir de la verdure en pots que les habitants ont multipliée sous leurs fenêtres pour notre plus grand plaisir.

Dans l’impasse Rolleboise, les plantes grimpantes courent les murs et l’on passe sous une véritable voûte végétale, lorsqu’on s’y aventure, poussé par la curiosité.

Fin de la promenade rue Planchat.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s