Le Parc Monceau. (8ème)

A la fois jardin familial et romantique, le Parc Monceau situé à la limite du côté chic du dix septième arrondissement, attire une population très diverse. Son petit kilomètre de circonférence et ses huit hectares en font un des parcs parisiens les moins étendus mais c’est ce côté presqu’intime qui lui donne tout son charme.

En 1769, le Duc de Chartres (duc d’Orléans par la suite) devient le propriétaire du terrain sur lequel le peintre-architecte paysagiste Carmontelle aménagera une série d’édifices pour le moins « exotiques »: pyramide égyptienne, temple grec,  grottes et  cascades artificielles dont certains sont toujours d’actualité. Le parc est un bel exemple du goût du Second Empire pour les jardins à l’anglaise, sans parterres rectilignes ni effets géométriques. En 1860, la surface diminue de moitié à cause des spéculations immobilières des frères Pereire, illustres hommes d’affaires. L’occasion d’admirer dans les rues adjacentes, aux noms de peintres célèbres, les magnifiques et luxueux hôtels particuliers où vécurent riches banquiers et grands industriels et dont certaines façades côté jardin dominent le parc de toute leur superbe.

L’Hôtel Menier, (oui! le chocolat!) façade sur jardin: de style architectural éclectique, en partie inspiré du baroque flamand. Les sculptures sur les façades sont l’œuvre de Jules Dalou. On reconnait le monogramme « M » des Menier.

La rotonde de Chartres, dessinée par Ledoux, entourée de seize colonnes et qui donne sur le boulevard de Courcelles était l’un des postes de surveillance de l’ancienne enceinte des fermiers généraux destinée à lutter contre la contrebande.

Les grilles sont l’œuvre de Gabriel Davioud.

Non loin de là, se trouve la Naumachie, bassin ovale bordé d’une colonnade corinthienne qui proviendrait, dit-on, des restes d’une chapelle construite, à la demande de Catherine de Médicis, sur un des flancs de la Basilique Saint Denis pour accueillir le tombeau d’Henri II.

La plupart des arbres sont bicentenaires et se dressent majestueusement à des hauteurs impressionnantes, offrant aux promeneurs leur protection ombragée démesurée.

Ce platane d’Orient est l’ un des plus vieux de Paris. Planté en 1814, il mesure 31 mètres de haut et 7m de circonférence. Il a reçu le label d’Arbre Remarquable de France en 2015.

Le petit pont de style vénitien est ajouté dans la deuxième moitié du 19ème siècle. Ce jour-là, il était le théâtre d’une séance photo de mannequins professionnelles.

Sur le petit chemin qui mène à l’allée centrale, une arcade dévoile un pan de la pyramide égyptienne.

 

A l’ombre des grands arbres, ici et là, des monuments, caractéristiques de la Belle Epoque, célèbrent la mémoire d’écrivains et de musiciens célèbres recréant l’atmosphère romantique chère aux rêveries du promeneur solitaire…

Guy de Maupassant: ce monument sculpté par Raoul Verlet en 1897 devait figurer au cimetière du Père Lachaise mais fut finalement placé dans le parc Monceau. Au-dessous du buste de l’écrivain se trouve l’héroïne du roman « Fort comme la Mort » (1889), allégorie d’une jeune femme songeuse après la lecture?

 

Edouard Pailleron: le monument qui date de 1907 rend hommage à l’auteur dramatique et Directeur de la Comédie Française. Il se trouve à l’est du jardin et est l’œuvre du russe Léopold Bernard Bernstamm. La jeune femme qui dépose une guirlande de roses est l’actrice Jeanne Samary représentée dans le rôle qu’elle tenait dans l’Etincelle.

 

Charles Gounod:  au sud du jardin réalisé en 1902 par Antonin Mercier. Les trois femmes représentent les héroïnes de trois de ses opéras célèbres, Marguerite dans Faust, Juliette dans Romeo et Juliette et Sapho dans l’opéra du même nom.

Frédéric Chopin : c’est l’oeuvre de Jacques Froment Meurice.(1906)  Chopin est en train de composer « La Marche Funèbre ». La douleur sanglote à ses pieds. Au sommet un ange déploie ses ailes et déverse une pluie de fleurs.

Les parterres fleuris rivalisent de couleurs chatoyantes…et les enfants ne sont pas oubliés.

2 réflexions sur “Le Parc Monceau. (8ème)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s